Article - Vrai ou faux
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Vrai ou Faux ? Cassons les idées reçues sur la course à pied

La course à pied est pratiquée par des millions de personnes à travers le monde et est victime de nombreux mythes et croyances populaires. Certains de ces mythes peuvent décourager les débutants, les dissuadant ainsi de chausser leurs baskets et induire en erreur les coureurs plus expérimentés.

Dans cet article, nous allons examiner et démystifier quelques-uns des mythes les plus répandus sur la course à pied.

Vrai ou Faux : courir est mauvais pour les genoux

FAUX. L’une des idées reçues les plus répandues sur la course à pied est le fait que courir endommagerait les articulations, les genoux et le dos à long terme. En réalité, des études ont montré que la course à pied pratiquée de manière appropriée et régulière renforcerait les articulations. Le corps va s’adapter à l’impact de la course. Un coureur régulier aura par conséquent des cartilages plus épais qu’une personne sédentaire.

Vrai ou Faux : la course n’est pas faite pour tout le monde

FAUX. Sauf contre-indication médicale, la course à pied peut être pratiquée par quasiment tout le monde, à condition de prendre en compte ses propres limites et de progresser à son propre rythme. Que l’on soit jeune ou âgé, mince ou en surpoids, débutant ou athlète expérimenté, il existe des méthodes d’entraînement et des programmes adaptés à chacun. La course à pied peut être modifiée et adaptée en fonction des besoins et des capacités individuelles, ce qui en fait un sport polyvalent et accessible. De plus, vous pourrez en voir les bénéfices même si vous courez de courtes distances. Il suffit de faire preuve de régularité pour améliorer son système cardio-vasculaire, sons système musculo-squelettique, son sommeil et son stress.

Vrai ou Faux : il faut bien s’étirer avant et après chaque sortie

FAUX. L’étirement statique n’a aucun effet sur la prévention des blessure ni sur la récupération. En revanche, l’échauffement est essentiel pour permettre à son corps de monter en température, de faire monter sa fréquence cardiaque, tout comme les étirements dynamiques, et la récupération active en fin de séance.

Vrai ou Faux : prendre des jours de repos est néfaste pour la forme physique

FAUX. Les jours de repos font partie de l’entraînement et sont essentiels pour permettre au corps de récupérer, de se régénérer et d’emmagasiner les séances d’entraînement intensives. Le sur-entraînement peut conduire à des blessures, à de la fatigue chronique et à un risque accru de surentraînement, ce qui peut finalement nuire aux performances et à la santé globale. Prendre des jours de repos réguliers permet au corps de se reposer, de réduire le risque de blessures, de prévenir l’épuisement et de favoriser la récupération musculaire. C’est pendant les périodes de repos que les adaptations physiologiques se produisent, permettant aux muscles de se reconstruire plus forts et plus résistants. Ainsi, prendre plusieurs jours de repos consécutifs n’ont aucune conséquences significative sur la forme physique.

Vrai ou Faux : Courir le ventre vide à des avantages

VRAI et FAUX. La nourriture est un carburant qui donne de l’énergie aux coureurs. Il est important de comprendre que courir à jeun sera contre-productif si vous cherchez à être performant. Lorsque vous courez sans avoir consommé de nourriture, votre corps va puiser dans le peu de réserves de glycogène qui lui reste puis utiliser les graisses pour s’alimenter en énergie. Vous ne pourrez réaliser des séances à hautes intensités en étant à jeun. Très vite, vous ressentirez une baisse d’énergie, une fatigue prématurée et une diminution de vos performances. Ainsi, courir à jeun peut augmenter le risque de fatigue musculaire, de malaise et de blessures.

Cependant, courir à jeun présente aussi ses propres avantages.

Courir à jeun permet à votre corps de s’habituer à utiliser d’autres sources d’énergie que les réserves de glycogène, en puisant dans les graisses.

D’autre part, la course à pied génère beaucoup de chaleur, tout comme la digestion. Par conséquent, courir à jeun peut faciliter la régulation de la température corporelle, surtout par temps chaud.

Il est recommandé de courir à jeun sur des séances dites de récupération, de faible intensité et sur des courses faciles.

Pour optimiser vos performances et votre santé, il est recommandé de consommer un repas léger ou une collation équilibrée avant une séance de course. Cela fournira à votre corps les nutriments et l’énergie nécessaires pour soutenir une performance optimale, améliorer la récupération et maintenir un métabolisme sain.

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Précédentes nouvelles (presque) fraiches du blog #CDD

Conseils

Les 5 erreurs à ne pas faire avant une course

La dernière semaine avant une course est cruciale pour tout coureur, qu’il soit novice ou expérimenté. C’est la période où chaque détail compte et où des erreurs peuvent facilement compromettre des semaines, voire des mois d’entraînement. Pour aborder la ligne de départ dans les meilleures conditions, il est essentiel de connaître et d’éviter certains pièges courants. Voici cinq erreurs à ne pas commettre dans les sept jours précédant votre course, afin de garantir que vous êtes prêt à donner le meilleur de vous-même le jour J.

+ Lire la suite